À MON PETIT FILS LUCAS

Publié le par oscar fortin

POUR TON DEUXIÈME ANNIVERSAIRE
 

Une autre année vient s’ajouter à ton histoire dans ce nouveau monde que tu n’as pas fini de découvrir. Si ta première année t’a rempli les yeux d’un monde aux multiples visages et aux sons bien variés, si elle t’a appris les premiers mouvements pour une plus grande autonomie, ta seconde année t’a fait faire des bonds énormes dans l’un et l’autre cas.

 

100-0999.jpgCopia-de-100-0911.jpgIMG-0343.jpgIMG-0352.jpg

 

À peine franchi le cap de ta première année, tu t’envolais dès janvier 2007 vers Santiago du Chili. Tu es passé, dans l’espace de 12 heures, du froid et de la neige à un soleil chaud et à une verdure estivale. Tu n’as certainement pas réalisé, à ce moment, que tu venais de traverser la moitié de la planète terre. Du nord au sud la vie suivait son cours et les personnes t’entouraient de toute leur affection. Tu as connu le métro de Santiago, toujours bondé de monde, surtout que c’était la réforme, appelée alors, Transantiago. Ce fut un véritable drame pour des milliers de familles vivant dans les quartiers éloignés du centre ville et un fiasco pour ceux qui en avaient pris l’initiative. Tu as connu ta première garderie et beaucoup d’oncles, de tantes, de cousins et de cousines. Tu as également connu de nombreux amis et amies de ta grand-mère.

 

DSC00730.jpgCopia-de-100-0924.jpgCopia-de-100-0916.jpgCopia-de-100-0931.jpg

 

Ton retour s’est effectué en passant, l’espace d’une nuit, de l’automne au printemps, du froid humide à la fonde des neiges et à une nature anxieuse de montrer à nouveau les charmes de ses apparats. Tu as retrouvé tes « affaires » et nous avons repris nos sorties quotidiennes en direction de la promenade du Château Frontenac avec un retour par les Plaines d’Abraham pour y voir naître un nouvel été. Je t’ai vu plus sensible et attentif aux personnes rencontrées. Ta grande sociabilité en a été que plus affermie.

 

IMG-0189.jpg100-1122.jpgIMG-0450.jpgphoto-pour-impriemer-116.jpg

 

En septembre, tu as eu la chance d’être accueilli dans une garderie merveilleuse. Si, les premiers jours, tu y restais avec hésitation et un peu de chagrin, tu as vite retrouvé la joie d’y arriver et de partager avec des amis (es) jouets, jeux extérieurs et apprentissage en groupe. Le matin, au réveil, ta grand-mère te transférait de lit pour y voir quelques uns de tes programmes animés, puis vers les 7hrs elle allait te préparer ton déjeuner qu’elle t’apportait à la chambre. Pendant que le grand-père que je suis t’accompagnait pour manger, ta grand-mère allait préparer ton linge pour la journée. J’avais la tâche de t’habiller et d’aller te conduire à ta garderie. En général je t’y laissais vers les 8hres et retournais te chercher vers les 17h. Je t’y trouvais toujours heureux et occupé à faire des jeux avec d’autres.

 

100-1065.jpgIMG-0570.jpgnovembre-2007-020.JPGnovembre-2007-028.JPG

 

Nous voilà maintenant à la veille de célébrer ton deuxième anniversaire. Ta mère et ton père qui n’ont jamais négligé de venir te voir tous les jours et de prendre de leur temps pour jouer avec toi, se préparent fébrilement pour cet anniversaire de leur grand garçon. Ta mère compte les jours et ton père arrête tous les matins avant de partir pour son travail à passer quelques moments avec toi. Les fins de semaine c’est avec ta tante Carmen que tu passes tes meilleurs moments. Elle te prend souvent pour sortir glisser ou encore cueillir des pommes, magasiner ou manger au restaurant. Elle te gâte comme une marraine peut le faire.

 

IMG-0336.JPGIMG-0704.JPGIMG-0722.JPGIMG-0703.JPG

 

Je te laisse donc avec ces quelques photos dont la toute dernière prise la veille de ton anniversaire avec ta mère et ton père. Elles alimenteront tes souvenirs dans les années à venir.

 

 

IMG-0762-copie-1.JPG

 

Bonne fête cher petit-fils

 

Ton grand père qui t’aime beaucoup

 

12 décembre 2007

 

 

NOTE : Deux lettres ont déjà été écrites à Lucas : la première à sa naissance et la seconde à son premier anniversaire.

 

http://humanisme.blogspot.com/2005/12/bienvenue-lucas-gabriel.html 

 

http://humanisme.blogspot.com/search?q=bienvenu+%C3%A0+Lucas

Commenter cet article

Michel Bourgault 16/12/2007 22:49

Cher ami,

Depuis quelques années déjà nous poursuivons une réflexion libre à l'intérieur de notre église et je me sens en parfaite communion avec tes propos. Ton commentaire de la lettre d'apostasie d'André Montmorency rejoint aussi ma pensée.

J'approuve cette démarche de ceux qui n'ont pas trouvé comment actualiser leur baptême à l'intérieur des cadres de l'église catholique actuelle et souhaitent exprimer leur recherche de vérité en enlevant ce vieux vêtement.

Je souhaite en même temps que leur démarche ouvre les yeux des guides aveugles qui dirigent présentement l'Église.

Comme toi je tâche de questionner mon évêque et, en général, la hiérarchie qui se retranchent derrière la solidarité épiscopale ou bien une prudence qui rappelle les langues de bois de nos politiciens, ou encore un déluge de mots et de discours qu'on n'a plus le goût d'entendre.

Ce qu'il faut maintenant, ce sont des gestes prophétiques. Je songe à celui de l'archevêque de York, John Sentamu qui a déchiré son col romain et le portera ainsi tant que son pays reconnaîtra la légitimité d’un leader africain.

Celui qui demande d’être radié des registres de l’Église fait à peu près comme Jésus qui a chassé les vendeurs du Temple. De ce Temple, il n’est pas resté pierre sur pierre, mais avec les siècles, notre Église catholique l’a reconstruit. Souhaitons que ce geste amène nos évêques à redevenir des vrais prophètes.

Michel Bourgault
P.S. Tu peux publier sur ton blogue.