LE GOUVERNEMENT HARPER ET LA CHARTE DES DROITS

Publié le par oscar fortin

 

  • Au moment où le Canada célèbre les 25 ans de la Charte canadienne des  droits de  la personne, notre GOUVERNEMENT, celui de Stéphan Harper, se permet de ne pas appuyer une résolution des Nations Unies visant justement la protection de ces droits. Cette résolution demande la restitution des personnes arrêtées sans accusation et sans jugement et interdit la détention secrète.

     

  • Cinquante-sept pays ont ratifié mardi le traité de l’ONU interdisant aux gouvernements la pratique des disparitions forcées et la garde de personnes en détention secrète. LE CANADA, suivant les directives de Washington, tout comme d’un certain nombre de gouvernements européens, dont la Grande-Bretagne, l’Allemagne,... a refusé de signer cet accord.

     

  • Il faut se demander si cette decisión du Gouvernement canadien reflète bien la pensée et les valeurs humanistes des canadiens et est conforme á la Charte canadienne des droits de la personne. La DÉMOCRATIE veut que le PEUPLE soit le premier entendu et respecté. N’est-ce pas au nom de la démocratie que nous justifions la présence de nos soldats en Afghanistan qui tuent et se font tuer?

     

  • Je pense que nous devons nous insurger contre pareille décisión qui banie les principes fondamentaux que nous avons inscrits dans la Charte canadienne des droits de la personne. Ces principes sont, pour tous les canadiens, universels et doivent s’appliquer indistinctement á toute personne humaine. Il n’y a pas place á de la discrimation.

     

Oscar Fortín

 15-02-2007

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article