LE PÈRE DU MENSONGE

Publié le par oscar fortin

SA NATURE

Le mensonge est un « esprit » qui passe plus ou moins inaperçu du fait de sa nature même qui lui assure un maquillage lui donnant toute l’apparence de la « vérité ». Il a le charme, la finesse, la ruse, la séduction, les subtilités circonstancielles pour mieux séduire, calomnier, tromper, dissimuler, tuer et taire, si besoin est, tout ce qui peut le trahir. Il est le maître de l’illusionnisme, le promoteur par excellence de ses intérêts comme étant les nôtres, le récupérateur de toutes les valeurs qui nourrissent l’humain pour en faire la substitution au profit de valeurs qui détruisent tout ce qu’il y d’humain.

SA PRÉSENCE DANS LA BIBLE   

 

 

Jésus de Nazareth, selon l’Évangéliste Saint Jean, a eu ces propos à l’endroit des pharisiens qui ne cessaient de lui tendre des pièges pour le discréditer auprès des foules :   

« Vous êtes du « calomniateur », votre père, et ce sont les désirs de votre père que vous voulez accomplir. Il était homicide dès le commencement et n'était pas établi dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui : quand il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, parce qu'il est menteur et père du mensonge. » Jn.8, 44 

 

La tradition chrétienne a donné à ce personnage le nom de « SATAN », qui veut dire « ADVERSAIRE », ou de DIABLE, qui veut dire « CALOMNIATEUR ». Il agit dans le monde par personnes interposées qui installent l’habitude du mensonge à demeure dans leur vie. Telle est la façon d’agir des impies, ennemis de l’homme de bien : ce sont les « fourbes » qui se réfugient dans le mensonge, s’y attachent et refusent toute remise en question.., ce sont les guides trompeurs qui se font passer pour prophètes, envoyés de Dieu, porteurs d’une mission divine.  

 

L’Ancien Testament connaît de ces prophètes de mensonge qui apportent au peuple, non pas la Parole de Dieu, mais des messages frelatés.  

 

« Jérémie, 5 »  

26

 

 

  

Oui, il se trouve en mon peuple des malfaisants, ils guettent comme des oiseleurs à l’affût; ils posent des pièges et ils attrapent des hommes.

27. 

 

 

 

Telle une cage pleine d’oiseaux, ainsi leurs maisons sont-elles pleines de rapines; de la sorte ils sont devenus importants et riches,

 

28. 

 

 

 

 

 

ils sont gras, ils sont reluisants, ils ont même passé la mesure du mal, ils ne respectent pas le droit, le droit des orphelins, pourtant ils réussissent !  Ils n’ont pas rendu justice aux indigents,  

 

29. 

 

 

 

 

et je ne châtierais pas ces actions oracle de Yahvé ou d’une nation comme celle-là je ne tirerais pas vengeance?  

 

30. 

 

 

  

Des choses horribles, abominables, se passent dans ce pays 

31. 

 

 

 

  

Les prophètes prophétisent le mensonge, les prêtres font du profit. Et mon peuple aime cela! Mais que ferez-vous quand viendra la fin?  

 

 « Ézéchiel, 13,3 »   

 

19. 

 

 

 

 

 

Vous me déshonorez devant mon peuple pour quelques poignées d'orge et quelques morceaux de pain, en faisant mourir des gens qui ne doivent pas mourir, en épargnant ceux qui ne doivent pas vivre, et en mentant à mon peuple qui écoute le mensonge.  

 

20. 

 

 

 

 

 

Eh bien! ainsi parle le Seigneur Yahvé : Voici que je vais m'en prendre à vos rubans, avec lesquels vous prenez au piège les âmes comme des oiseaux. Je les déchirerai sur vos bras et je libérerai les âmes que vous essayez de prendre au piège comme des oiseaux.  

 

21. 

 

 

 

 

 

Je déchirerai vos voiles et je délivrerai mon peuple de votre main, pour qu'il ne soit plus un gibier dans votre main. Et vous saurez que je suis Yahvé.  

 

22. 

 

 

 

 

 

Pour avoir intimidé le cœur du juste par des mensonges, alors que je ne l'avais pas affligé, et avoir fortifié les mains du méchant pour qu'il ne renonce pas à sa mauvaise conduite afin de retrouver la vie,  

 

23. 

 

 

 

 

 

eh bien! vous n'aurez plus de vaines visions et ne prononcerez plus de prédictions. Je délivrerai mon peuple de votre main, et vous saurez que je suis Yahvé.  

 

 Dans le Nouveau Testament, Jésus lui-même dénonce avec autorité les guides aveugles du peuple juif (Mt. 23,16…). Ces hypocrites qui refusent de croire en lui sont des menteurs (Jn 8,55). Ils préludent aux autres menteurs qui surgiront dans tous les siècles pour détourner les hommes du véritable Évangile, celui annoncé par Jésus lui-même. : Anti-Christ (1 Jn 2, 18-28), faux apôtres (Ap 2,2), faux prophètes (Mt 7,15), faux messies, faux docteurs, sans compter ceux qui empêchent la diffusion du message évangélique et les faux frères ennemis du véritable Évangile (Ga 2,4).Ce sont tous autant de fauteurs de mensonge que toute personne de bonne volonté doit affronter.   

 

 

SA PRÉSENCE DANS LE MONDE D’AUJOURD’HUI

 À l’ère où l’information ne circule plus de bouche à oreille, mais arrive directement de satellites qui la reçoit toute digérée à l’avance par les grandes agences de nouvelle, il ne fait pas de doute que le Père du Mensonge, s’y est taillé une place de choix. Nous pourrions le retrouver tout spécialement là où se fait le traitement tant des informations à transmettre que de celles à modifier ou à taire. Là ne s’arrête sûrement pas son action. Elle doit agir discrètement auprès des commentateurs, les analystes et les critiques. Il sait choisir ses spécialistes : journalistes, analystes, enquêteurs qui sauront assumer avec convictions leurs tâches et convaincre leurs auditoires du bien fondé des jugements émis et des actions à faire. Ainsi, le bon peuple saura reconnaître ceux qui appartiennent à l’axe du mal et ceux qui appartiennent à l’axe du bien. Ils seront en mesure de reconnaître le diable dans les dirigeants de l’axe du mal et Dieu dans ceux de l’axe du bien. Le père du mensonge, revêtu, du pouvoir de Dieu, fera ainsi son œuvre d’éducation et d’information.   

 

 

http://humanisme.over-blog.com/article-3088818.html 

 

 Il suffit de franchir les frontières idéologiques de l’information qui séparent les bons des méchants pour réaliser les distorsions énormes qui existent entre la lecture de l’évènement de l’un et de l’autre. Un exemple très simple qui se retrouve dans les nouvelles d’aujourd’hui : au Mexique,  La JORNADA, datée du 18 juillet,  rapporte que le candidat de l’opposition aux dernières élections a confirmé dans une entrevue que son objectif n’est pas de demander l’annulation de l’élection du 2 juillet, mais de valider les votes que les citoyens ont déjà complétés et placés dans les urnes. Pour lui c’est une démarche qui vise à respecter les votes et à consolider ainsi la démocratie.  Le Devoir, datée du 19 juillet, reprenant une dépêche de l’AFP, reproduit un article qui porte le titre : Mexique - La gauche demande l'annulation du scrutin.  

 

 

http://humanisme.over-blog.com/article-3219951.html  

 

La réalité est que la gauche, celle qui manifeste actuellement (plus d’un million deux cent mille personnes cette fin de semaine au Zocalo) pour que les bulletins de vote soient minutieusement recomptés en raison d’irrégularités produites, ne visent aucunement la reprise de l’élection qui serait comme une manière de dire que les mexicains n’ont pas voté correctement. Cette gauche ne comprends pas pourquoi celui qui se dit vainqueur craint tant un recomptage qui ne ferait que le re-confirmer dans sa victoire. Il est évident que pour le candidat de la droite il est préférable une réélection qu’un recomptage des votes. Une réélection regrouperait toutes les forces de la droite dans une coalition et assurerait la victoire de cette dernière. Alors que le recomptage risque de faire basculer le pouvoir entre les mains de la gauche et mettre ainsi en lumière les tricheries et irrégularités générées par les apôtres du bien. L’AFP, par son titre, et Le Devoir, par la publication de l’article, se font l’un et l’autre les promoteurs des intérêts de la droite mexicaine en mettant l’accent sur ce qui l’intéresse. 

 

Des exemples comme ceux-là existent en quantité infinie… Mais là ne s’arrête pas son action. Il se fait également très présent là où s’exercent les divers pouvoirs : politiques, religieux, économiques et sociaux. Dans chacun des secteurs il a l’habileté et la ruse voulues pour se tailler une place de choix. Il est en mesure de contrôler les principaux leviers de ces pouvoirs. Il sait bien traiter ses principaux collaborateurs et collaboratrices en leur accordant de nombreux privilèges, leur assurant beaucoup de prestige et le sentiment d’une grande domination. Par contre les mauvais esprits, les fauteurs de troubles, les dénonciateurs de la tricherie seront vite écartés ou tout simplement éliminés. Pour le bien de tous,  tous les moyens sont bons.  

 

Il contrôle suffisamment les Autorités religieuses et morales des pays dominants et sous-développés pour que leurs dissensions, lorsqu’il y en a, ne se convertissent pas en mobilisation et en dénonciation sans équivoques de ces actes criminels. http://humanisme.over-blog.com/article-1517399.html  

 

Le Vatican et les Épiscopats nationaux sont trop absorbés par les questions de morale sexuelle, de contraceptifs et de mariage entre personnes de même sexe pour avoir le temps de s’occuper de ces guerres et des armements que les gouvernements décident sans qu’une autorité religieuse n’élève la voix d’une façon assez forte pour mobiliser ses fidèles. S’il lui arrive de le faire c’est le plus souvent pour soutenir ces mêmes autorités mensongères. Le Père du Mensonge a muselé les voix prophétiques institutionnelles. 

 

http://humanisme.over-blog.com/article-1987180.html  

http://humanisme.over-blog.com/article-1092941.html  

 

CONCLUSION 

 

Les tenants de l’axe du bien ne peuvent en aucun moment être solidaires des tenants de l’axe du Mensonge. Le Bien et la Vérité marchent ensemble. Le Mal et le Mensonge se tiennent compagnie. À vous, à moi, à nous tous de discerner là où se trouvent les forces du vrai et du bien dans notre milieu, dans notre pays, dans notre monde d’aujourd’hui. Personnellement je pense qu’arrive l’heure de la mise à jour de la grande tromperie.  Elle a déjà commencé avec le dévoilement des tricheries qui ont conduit à tant de régimes militaires en Amérique Latine, à l’invasion de l’Irak. Elle se poursuit avec cette demande de recomptage des bulletins de vote au Mexique soumis depuis des décennies aux oligarchies locales et internationales.  Elle connaîtra bientôt sa descente aux enfers avec la montée toujours plus grande de la solidarité entre les peuples, les organisations qui les représentent et les mouvements porteurs des valeurs de vie et de justice humaine.  

 

Oscar Fortin 

 

19 juillet 2006  

 

réf. Vocabulaire de théologie biblique, Les Éditions du cerf, 1974, mots Satan, Mensonge 

 

Publié dans SOCIÉTÉ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article