L'ÉTERNEL SERAIT-IL ANTISÉMITE ?

Publié le par Oscar Fortin

 

N’êtes-vous pas un peu fatigués des réactions de certains porte-parole de la communauté juive qui jouent aux vierges offensées chaque fois que leur image de pureté et de sainteté peut être entachée ? Malheur à ceux et celles qui osent les critiquer ou s’en prendre à leurs attitudes et comportements. Ils sont vite accusés de racisme, d’antisémitisme et de quoi d’autre encore. Ce n'est évidemment pas le cas de tous, même si les voix discordantes se font plutôt discrètes dans les medias.

Si ce peuple doit avoir un statut spécial c'est surement pour d'autres motifs que ceux invoqués. S’ils ont connu l’holocauste, ils ne sont pas les seuls à avoir connu la désolation, la souffrance, la mort. Un survol rapide des cinq continents ainsi que de l’histoire des centaines de peuples qui s’y retrouvent nous révèlera que nombreux sont ceux qui pourraient lever la voix chaque fois que l’on touche à leur réalité. Bon nombre de commentaires et de critiques les concernant n'ont rien à voir avec la croyance, la race, mais bien souvent avec des comportements qui irritent et blessent.

Pourtant, ces bien-pensants qui font la lecture quotidienne de la Bible et qui se mettent à l’écoute de leurs prophètes, se font parler, et pas à peu près, par ces derniers au nom de l'Éternel, leur Dieu ?

« Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d'iniquités, A la race des méchants, aux enfants corrompus! Ils ont abandonné l'Éternel, ils ont méprisé le Saint d'Israël. Ils se sont retirés en arrière...


Quels châtiments nouveaux vous infliger, Quand vous multipliez vos révoltes? La tête entière est malade, Et tout le coeur est souffrant

Cessez d'apporter de vaines offrandes: J'ai en horreur l'encens, Les nouvelles lunes, les sabbats et les assemblées; Je ne puis voir le crime s'associer aux solennités.

Mon âme hait vos nouvelles lunes et vos fêtes; Elles me sont à charge; Je suis las de les supporter. » Isaïe (Ch.1, v.4, 5, 13,14)

Quiconque oserait prononcer de tels propos aujourd’hui serait vite accusé de racisme et d’antisémitisme. Pourtant, on n’a jamais accusé Isaïe de pareilles calamités et encore moins Yahvé. Ce sont pourtant eux les auteurs de ces paroles.

Je pense que certains dirigeants et porte-parole de ce « peuple à la nuque raide » (Exode 34,9) doivent sortir de leur fanatisme et s’ouvrir davantage aux autres peuples. D’autant plus que la réalisation des promesses dont ce peuple fait l'objet repose moins sur sa force matérielle et militaire que sur celle de Yahvé, son Dieu. Au lieu de crier à l’antisémitisme chaque fois qu’on leur rappelle leurs faiblesses, leurs péchés, ils devraient se mettre à l’écoute de leurs prophètes qui les appellent à se convertir à plus de justice, de respect et d’humilité.

 

Eux qui ont connu un long exil les conduisant dans à peu près tous les pays du monde, qui ont vécu de près le partage des cultures et la mise en commun des idélogies et des croyances, qui ont côtoyé la souffrance et combattu la misère , qui mieux qu'eux peuvent aujourd'hui comprendre et soutenir le destin des peuples et des nations qui luttent pour la justice, le respect et la reconnaissance. Leur appartenance au peuple élu, n’est-elle pas d'abord et avant tout pour témoigner de l’amour de Dieu à l’endroit de tous les peuples et humains de la terre et non pour les dominer? Leur histoire tournée vers l'avenir devient une lumière pour les nations de la terre.

Oscar Fortin

Publié dans RELIGION

Commenter cet article