J'AI CHERCHÉ DIEU

Publié le par Fortin

Je l’ai cherché dans la Consommation, dans le Pouvoir, dans le Prestige :

Je ne l’ai pas rencontré.

Je l’ai cherché là où se manifeste et croît ce qu’il y a d’Humain :

Et je l’ai vu.   

 


Je l’ai reconnu dans les humbles et les pauvres,

Dans les orphelins et les exclus.

Je l’ai reconnu dans les persécutés pour la justice,

Dans les psaumes et poèmes d’Ernesto Cardenal.

Je l’ai reconnu dans les compromis sociaux de Chavez,

Dans la mort prophétique de Mgr Romero.

Je l’ai reconnu dans le désir profond de vérité des peuples,

Dans le désir d’une vie digne pour tous.

C’était Jésus de Nazareth, présent dans l’humanité.

 

Je l’ai aussi reconnu dans l’inspiration humaniste de Fidel,

Dans la promotion de l’éducation, de la santé, de l’entraide.

Je l’ai reconnu dans la sueur des travailleurs,

Dans l’honnêteté et les sacrifices des humbles.

Je l’ai reconnu dans la démocratie participative des peuples,

Dans le respect des différences de chacun.

C’était l’Esprit, présent au cœur de l’Amérique. 

 

Également, je l’ai reconnu dans la bonté de ceux qui pardonnent,

Dans l’accueil gratuit et généreux des exclus.

Je l’ai reconnu dans la douleur des mères qui pleurent leurs disparus,

Dans la foi de ceux qui donnent tout pour que d’autres aient la vie.

Je l’ai reconnu dans le partage des uns avec les autres,

Dans l’amour des parents pour leurs enfants.

C’était le Père, présent en tous  

 


 Plus que tout je l’ai reconnu dans la solidarité humaine,

Dans la fraternité qui s’étend à toutes les personnes de la terre.

Je l’ai reconnu dans la recherche de la vérité, de la sincérité,

Dans le désir partagé d’UNITÉ  vraie.

Je l’ai reconnu dans la créativité des artistes,

Dans la fraîcheur du vent, dans le cantique des oiseaux.

C’était Dieu présent à toute personne de bonne volonté.

 

Oscar Fortin

Cuba, le 15 novembre 2005      (original écrit en espagnol)  

Publié dans RELIGION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article